Les peintures pour modèles réduits.

Posté dans : Techniques | 5

Si il y a bien une question qui revient souvent dans les commentaires de mes vidéos, c'est bien celle-ci "Quelle peinture utilises-tu ?", à laquelle s'ajoute des questions sur le diluant utilisé, le taux de dilution, le temps de séchage, etc...

Il est bien évident que je parle ici des peintures que j'utilise 😉

Vous voici donc en train de lire un article qui va éclaircir tous ces points importants: En premier lieu, ce n'est pas parceque je fais des vidéos et que j'ai une certaine popularité sur Youtube que j'ai en stock toutes les gammes de peintures... Lorsque l'on trouve une gamme qui vous convient parfaitement et "qui fait le job", pourquoi en changer ? De plus, au fur et à mesure des modèles montés, le stock de pot de peinture s'accroit et aprés quelques années, votre stock vaut une petite fortune, un changement de gamme implique un coup financier certain donc lorsqu'on a trouvé chaussure à son pied en terme de peinture, on s'y tiens 😉

Comme beaucoup de maquettiste, mes premiers pots de peinture furent les Enamel Humbrol en petit pot métal, que je passais au pinceau, sans dilution, sur le plastique nu. En ce temps là (1977), il n'y avait pas d'autre solution pour moi, c'était la seule gamme disponible dans le petit magasin de jouet prés de chez moi, et Internet n'existait pas encore pour le grand public, ni même les ordinateurs et encore moins les téléphones portables ( Mon Dieu, je prend un coup de vieux en écrivant cette phrase 🙂 )

Ma première maquette ! un Bf.109 Matchbox au 1/72ème et 2 pots de peinture Humbrol

Puis à 16 ans, en 1981, mon premier aérographe et mes premiers pots de peintures Tamiya, ce fut une véritable révélation, c'est à ce moment là que j'ai compris que la maquette, ce n'est pas seulement assemblé des bouts de plastique, que la qualité de la peinture ajoutée un plus certain à mes modèles, j'ai donc commencer à investir dans la gamme Tamiya et quelques années plus tard, dans la gamme Gunze Mr Hobby, qui est à peu prêt identique.

Peinture Tamiya et Mr Hobby en pot de 10ml

Tamiya et Aqueous Gunze Mr Hobby

Ces 2 gammes sont trés populaires parmis les maquettistes, partout dans le monde. Ce sont toutes 2 des peintures "acryliques", et je mets volontairement acryliques entre guillemets car il ne faut pas la comparer à la peinture acrylique pour artiste peintre qui elle, se dilue et se nettoit à l'eau. La Gunze et la Tamiya ne se dilue PAS à l'eau, on utilise de préférence le diluant proposé par la marque et/ou de l'alcool ménager.

Si vous êtes débutant, c'est une peinture que je vous conseille vivement, elle vous apportera une grande satisfaction à l'aérographe ET au pinceau, on en trouve à peu prêt partout, en boutique et en VPC et la gamme de teintes est immense. Coté prix, le petit pot 10ml de Tamiya est à 2.40 € et la Gunze à 2.10 € pour la même quantité (prix approx. septembre 2018).

Pour l'aérographe, coté dilution, je vous conseille le Mr Levelling Thinner 400 qui convient parfaitement à la Tamiya et à la Gunze, le taux de dilution classique est de 50/50. Pour le nettoyage de votre aérographe, je vous conseille de l'alcool ménager classique, le prix du Levelling Thinner est assez élévé, inutile de le gacher pour le nettoyage.

Pour le pinceau, quand j'utilise ces deux gammes pour de petites retouches, je ne la dilue pas, par contre si vous l'utilisez pour de grandes surfaces, il faut la diluer légérement au Levelling 400 et y ajouter quelques gouttes de retardant Tamiya, ce dernier permet d'augmenter le temps de séchage de la peinture, ce qui est un avantage au pinceau. Le but est de passer plusieurs couches trés fines plutôt qu'une seule couche épaisse.

Vous pouvez bien entendu utilisez le diluant Tamiya, le X20A Thinner, pour les 2 gammes, Gunze et Tamiya. Les deux gammes peuvent se mélanger entre elle sans aucun soucis, je considére pour ma part ces deux gammes comme une seule dans mon échéancier personnel.

Bien qu'étant une acrylique, je l'utilise toujours en protégeant mes petits poumons avec un masque et en utilisant ma cabine d'aspiration. Coté résistance, elle séche assez vite (10 à 15 minutes au toucher) mais je suggére d'attendre 24H00 pour un séchage complet à coeur. Masquage/démasquage également aprés 24h00 de séchage de mon coté 😉

Le quatuor gagnant pour la gamme Tamiya et Gunze

Mr Paint

La gamme MR Paint (MRP) est assez récente (2014) mais a déjà acquis une réputation mondiale. C'est, sans aucun doute pour moi, la meilleur peinture pour nos chers bouts de plastique. La compagnie Slovaque dispose d'un gamme d'environ 200 teintes, orientées principalement aviation et blindés. Elle est vendu en flacon verre de 30 ml au prix de 5.40 € le flacon environ (septembre 2018). Elle peut se passer sans dilution si vous utilisez une buse de 0.3mm et au dessus mais vous pouvez la dilué si vous utilisez une buse plus fine (0.15 ou 0.2mm) avec le diluant de la marque. On peux utiliser la MRP au pinceau pour de petites retouches mais c'est une gamme étudiée pour l'aérographe, n'espérez pas faire un modèle complet au pinceau avec la MRP, tous son interêt réside dans la finesse de ces pigments, elle se passe en couche trés fine, sur une surface préalablement apprêtée et sans défaut car elle est si fine que la moindre rayure, la moindre trace de colle ou de poncage, ce voit immédiatement une fois le travail terminé.

Elle séche trés rapidement (quelques minutes au toucher). Coté masquage, je préfére attendre une petite heure et je n'ai jamais eu de soucis au démasquage (sur une surface apprétée...). Les teintes peuvent se mélanger entre elles.

Coté nettoyage de l'aérographe, on peut utilisé soit le nettoyant aérographe de la marque (bouteille aluminium 250 ml) soit du diluant cellulosique (moins cher...).

Attention, la MRP est une lacque ultra fine, idéale pour vos maquettes mais pas pour vos poumons ! elle se passe sous cabine d'aspiration et en portant un masque respiratoire de protection.

Xtreme Metal et True Metal d’AK Interactive

Lorsqu'il sagit de reproduire une surface métallique, j'utilise toujours une de ces 2 gammes AK:

La Xtreme Metal, concut pour l'aérographe, vendu en pot verre de 30ml (5.20 € environ le pot en septembre 2018). La gamme contient une trentaine de teintes métallique. Elle ne se dilue pas. Il est conseillé de la pulvériser sur une surface noire matte, voir noir brillant si c'est un métal brillant (Polished Aluminium ou Chrome par exemple). Le nettoyage se fait soit avec le nettoyeur de la marque (Xtreme Cleaner), soit avec du diluant cellulosique. Le séchage est rapide (quelques minutes) mais je préfére attendre 24h00 pour un éventuel masquage.

Le True Métal est concu pour être utilisé au pinceau, il se présente en tube (comme la peinture à l'huile). C'est une cire (wax) qui a un énorme pouvoir couvrant. Une fois passé sur votre pièce, on attend le séchage complet (une petite heure) puis on lustre la teinte avec un petit bout de sopalin propre pour faire briller la pièce. On nettoie le pinceau au White Spirit. D'aprés le fasicule AK, on peut la passer à l'aéro en la diluant avec du White Spirit mais je n'ai jamais tenter l'opération. Elle est idéale pour des petites piéces ou la simplicité de l'application l'emporte sur la mise en place d'une séance à l'aérographe 😉

Vallejo Model Color

La gamme Espagnole acrylique de référence, je ne l'utilise qu'au pinceau. Elle se dilue à l'eau. vendu en petit pot plastique de 17ml (2.60 € le pot en septembre 2018). Trés large choix de teinte.

Je l'utilise principalement pour la peinture sur figurines et les petites touches sur mes maquettes.

Real Colors D’AK Interactive

J'utilise depuis peu quelques teintes de la gamme Real Colors d'AK mais je n'ai pas encore le recul necessaire pour en discuter ici. Je mettrais à jour cette article dans quelques mois 😉

Conclusion

Voilà donc toutes les gammes que j'utilise, en dehors de celle ci, je n'ai aucune expérience donc ne me poser pas de question concernant la qualité ou la dilution des peintures AK, Revell ou autres... je ne pourrais pas y répondre 😉 si vous avez des questions sur ces gammes ici présentée, n'hésitez pas à utiliser l'espace commentaires ci-dessous.

J'espère que cet article vous sera utile et je vous dit à trés bientôt sur une vidéo ou un autre post 😉

A+

Clostermann

5 Responses

  1. jean-marc DELANNOY
    | Répondre

    Bonjour, quand vous dites “nettoyage au diluant cellulosique” (de l’aérographe après MRP) peut on utiliser le diluant cellulosique comme l’alcool a 90° après les Tamyia ? j’utilise un Evolution Silverline (sur vos conseil…)
    Cordialement

    • Clostermann
      | Répondre

      Je ne comprend pas ta question Jean-Marc, pourrais tu être plus clair ?

  2. jean-marc DELANNOY
    | Répondre

    Désolé, je vais essayé d’être plus clair. Je vous cite : “Coté nettoyage de l’aérographe, on peut utilisé soit le nettoyant aérographe de la marque (bouteille aluminium 250 ml) soit du diluant cellulosique (moins cher…).”
    Quand je nettoie mon aérographe entre chaque peinture acrylique (en suivant scrupuleusement votre tuto sur Youtube) j’utilise de l’alcool a 90°. Qui n’attaque pas les joints. peut on utiliser le diluant cellulosique de la même façon, entre 2 teinte ? ou faut’il démonter les joint avant ?
    Cordialement

    • Clostermann
      | Répondre

      Merci Jean-Marc. Oui, tu peux utiliser le diluant cellulosique entre deux passages à l’aéro ;).

  3. jean-marc DELANNOY
    | Répondre

    Merci beaucoup pour votre réponse. j’essaye de reprendre le maquettisme, et c’est un grand saut entre les Airfix 1/72 a 3 Francs des années 60 et ce que vous montré. Encore merci pour votre fantastique pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.