Phantom II F-4B “VF-111 Sundowners”

Posté dans : Aviation Moderne | 0

Avant-propos

Le Phantom II est un appareil mythique, c'est un des avions de combat le plus construit depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Il fût utilisé de 1960 à 1981 par les USA et par de nombreux autres pays. Il participa activement à la guerre aérienne au dessus du Vietnam.

Nous allons monté ensemble la première version de production destiné à l'US Navy, la version B. Pour ce montage, j'opte pour l'option montage photo, aucune vidéo de prévue.Le kit utilisé est celui, bien connu, d'Academy au 1/48ème. Je détaillerais tout au long du processus le matériel utilisé et les références de peintures. La livrée choisi est celle de la boite, un appareil appartenant à la VF-111 "Sundowner", ci dessous, une photo de l'appareil réel que nous allons tenter de reproduire (Photo prise en 1977 sur la base de Miramar).

On commence par étudier soigneusement la notice d'assemblage ainsi que les couleurs nécessaires. J'ai à ma disposition plusieurs livres sur le sujet qui nous permettront de vérifier la bonne facture et l'exactitude de la maquette Academy.

J'utiliserais principalement la gamme de peinture Mr Paint (MRP). Voici les codes couleurs utilisés pour référence:

Nous voici fin prêt, il est temps de plonger tête la première dans cette boite !

Etape 1: Le cockpit

Le cockpit est spartiate, le strict minimum chez Academy, on a le choix d'insérer ou non les pilotes dans le cockpit, je préfère sans pilote pour ce montage, il va donc falloir créer les harnais de toute pièce. Nous allons utiliser la bonne vieille technique du Milliput et des boucles de harnais en fil métal. Il faut bien avouer qu'une fois le tout insérer dans le fuselage, on ne verra plus grand chose mais l'ensemble doit impérativement avoir un look "rempli comme un œuf" pour donner illusion, il faudra veiller particulièrement à l'étape de peinture, notamment au travail au pinceau sur les nombreux boutons de l'ensemble.

Cockpit du Phantom F4-B

On commence évidement par préparer toutes les pièces nécessaires à ce début de montage. On modifie les pièces G30 et G31 comme indiqué sur la notice. Attention au sens de montage des pièces constituant le puits de train avant, il est en effet facile de se mélanger les pinceaux lors de l'assemblage. On assemble les pièces en pensant prioritairement à l'étape de peinture, on garde de coté les tableaux de bords et les deux consoles arrières latérales verticales pour faciliter le maintien des pièces.

On monte également les 2 sièges Martin Baker MK-H7. Là aussi, c'est spartiate comparé à l'allure du siège réelle.

Une planche explicative sur les sièges. Pour information, il faut savoir que ce sont les premiers sièges à pouvoir éjecter à vitesse zéro, une vrai révolution à l'époque.

Nous allons donc améliorer l'apparence des sièges grâce à des fines bandelettes de Milliput, j'utilise du talc pour bébé pour travailler un peu mieux la pâte. Les boucles sont réalisées en fil de fer très fin et mise en forme avec divers instruments.

Une fois les bandelettes posées et sèches, on ajoute les boucles. J'ai puisé dans des chutes de photo-découpe et le reste avec des brins de fil d'étain.

Après avoir passer une couche d'apprêt sur l'ensemble, on passe le MrHobby 317 Gray sur l'ensemble sauf les sièges en MRP-173 Rubber Black

J'ai passé un petit dry-brush sur tous les boutons en gris clair. J'ai peint les sièges au pinceau. Ensuite une couche de vernis brillant puis un jus noir pour marquer les ombres. Le lendemain, j'ai passé une couche de vernis mat sur l'ensemble et enfin, quelques heures après, une point de Glauzy Agent sur tous les cadrans.

Etape 2: Les ailes

Dans cette étape, on va monter les puits de train principaux, les jambes de trains et l'assemblage des ailes.

Les puits de train sont facile à monter, attention à l'alignement des parois, je me suis servi de la pièce B1 comme gabarit, il ne faut pas oublier d’ailleurs de percer les petits trous dans cette dernière.

On assemble les jambes de trains et on les insère dans l'extrémité des puits de trains. On colle ensuite les 2 parties supérieures des ailes.

Etape 3: Tuyères et tulipes.

Les parties 4 et 5 de la notice sont dédiées aux tunnels des réacteurs. Tout d'abord on monte toutes les pièces nécessaires et on les prépares par l'étape de peinture.

On installe ensuite les pièces sur l'intrados de l'appareil comme indiqué sur la notice. On ne colle la pièce F40 (dessous de la baignoire) que lorsque les ensembles d et e sont installés. Veillez à ce que l'ensemble soit bien aligné (flèches rouges sur la photo). Les 2 tuyères sont mis de coté et seront installés à la fin du montage.

Etape 4: Mise en croix

La partie 6 de la notice consiste à assembler le fuselage et les ailes. Il faut faire attention que la partie haute du fuselage s'insère bien dans les petits ergots de la partie basse (ergots de chaque coté sur la partie haute des ailes). On prépare d'abord le fuselage supérieur, il vous faut choisir entre perche de ravitaillement déployée ou rentrée, pour ma part, j'ai choisis de rentrer la perche. Une fois fait, on colle les 2 parties ensemble, l'assemblage est parfait.

On installe ensuite les entrées d'air des tunnels droite et gauche (partie 7 de la notice), pour un assemblage parfait sur le fuselage, j'ai du poncer légèrement le haut du tunnel comme indiquer par la flèche rouge.

L'intégration du nez va demander un peu de travail de ponçage mais rien d'insurmontable, bien entendu, effectuez ce travail avant l’installation de la pièce G4.

Suivre Clostermann:
Derniers billets de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.