SBD-5 Dauntless de la 4F – 1/48 – Revell

Posté dans : En cours... 2

Introduction

Bonjour à tous et bienvenue sur ce nouveau montage. Bon déjà, c'est le premier projet depuis 2017 que j'attaque sans le stress d'un montage en vidéo et ce n'est pas rien, j'ai retrouvé les petits picotements de plaisir rien que dans la préparation du projet 🙂

Je souhaite rendre hommage aux pilotes de la 4F sur le porte-avion Dixmude en Indochine durant les années 1947/1948. Une pensée également pour mon ami Quentin qui a largement contribué à la liste ci-dessous et à la documentation photographique.

Voici la liste des kits/addons étalés sur mon plan de travail:

  • SBD-5 Dauntless Revell au 1/48 (03869)
  • Eduard SBD-5 Twin machine gun 648712
  • Eduard SBD-5 Landing Flaps 481074
  • Eduard SBD-5 photo-découpe 491236
  • Eduard brassin SBD-5 Wheels 648713
  • Master SBD-5 Browning .30 caliber 48029
  • Planche décals Berna "SBD-5 French in Indochina"

Concernant la documentation, en supplément de nombreuses photos trouvés sur le net, j'ai les livres suivants:

  • SBD Dauntless volume 5 de In détail & Scale: ISBN 9781973289555
  • L'aviation en Indochine 1946-1954 tome 2 aux éditions Airdoc (plus éditer malheureusement)
  • TopDrawing SBD-5 Dauntless de Kajero (pour le rivetage)

J'ai monté  le kit l'année passé sans mise en peinture pour voir les éventuelles problèmes du kit et je dois dire qu'il se monte plutôt bien. La boite Revell contient en fait des grappes de chez Accurates Miniatures datant de 1997. Le seul problème de ce kit est l'absence totale de rivets et sur un Dauntless, c'est une hérésie !

On va donc sortir les roulettes à riveter et donner du caractères à ce beau bébé.

Pour la base, je m'oriente vers une piste en bois, simulant le pont du porte-avion Dixmude.

Un petit historique: la flottille 4F arrive en Indochine le 20 octobre 1947 sur le P.A Dixmude, les 1er missions débutent le 24 du même mois au moment d'importantes opérations au Tonkin, mission d'appui au sol et de bombardement. Le 15 décembre, départ du P.A vers Saïgon, les Dauntless effectue de nombreuses opérations en Cochinchine, notamment des bombardements en piqué sur les PC Vietminh. L'ensemble de la flottille reçoit la Croix de Guerre avec palme T.O.E en avril 1948 lorsqu'elle rentre en métropole. Un deuxième tout d'opération aura lieu  de décembre 1948 à janvier 1949. Au cours de ces deux participations, la 4F aura perdu 5 appareils et 2 équipages.

Un appareil de la 4F à l'appontage sur le Dixmude.

Tout est prêt alors go ! On commence par préparer l'intra et l'extrados pour recevoir les volets de piqué en PE, il faut mieux le faire maintenant quand on a un accès maximum sur les pièces, la notice Eduard explique parfaitement les étapes à réaliser.

Étape importante à réaliser également avant assemblage, le rivetage ! les étapes sont simple mais demande beaucoup de patience et de calme, première phase, on trace au crayon de papier gras les lignes de rivets.

Deuxième phase, on sort la roulette à riveter (0.65mm 1/48 Rosie the riveter) et un rouleau de dymo et on attaque doucement, ligne par ligne, il faut faire un seul passage en appuyant assez fort.

Presque 2 heures plus tard (et oui c'est looonnnng) , on ponce légèrement toute la surface car l'impression des dents de la roulette à créer un petit bourrelet autour de chaque trous (on les sent quand on passe le doigt dessus).

Ensuite, pour "déboucher" les petits trous emplis de poussière, on passe un le pinceau du flacon Tamiya vert sur chaque ligne, attention, on rince le pinceau pour qu'il reste un minimum de colle dessus

Et voilà, voici 2 photos en gros plan du résultat:

Encore tous le reste de l'appareil à faire, c'est fastidieux mais on ne peux pas faire autrement, on se donne du courage en pensant au jus qui va venir garnir plus tard tous ces petits trous 😋

Un peu d'histoire...

Le conflit Indochinois est relativement méconnus en métropole, profitons de ce montage pour y remédier.

Il faut savoir qu"à l'époque (1945), quand démarre les premiers soubresaut de ce conflit, la France est dans un état lamentable. Les Français en ont marre de la guerre, la victoire en mai leurs a apportés une vague d'espoir qui s'est vite échouée sur les débris laissés par 5 ans de conflits. Tout est en ruine, les hommes revenus de 5 ans d'internement en Allemagne sont laminés, l'épuration bat son plein, on exécute les traitres, on rase les femmes infidèles, on règle les comptes, c'est une sombre histoire... le peuple Français ne veut plus entendre parler de guerre, beaucoup ne savent même pas ou se trouve l’Indochine, toute l'histoire de cette guerre ne fera jamais la une des journaux, au mieux un petit article en 3eme pages. Il faudra attendre Dien Bien Phu pour voir fleurir en première page la fin d'une histoire tragique.

Après la capitulation japonaise en 1945, les vainqueurs se partagent l’Indochine, les Chinois occuperont le Nord du pays, les Anglais le sud, la frontière entre les 2 puissances suit exactement le 16ème parallèle.

 

A cette période, sévit au Tonkin (Nord du Vietnam actuel) une famine épouvantable, plus d’un million de morts, on ramasse les cadavres aux tractopelles. Parmi la population Indochinoise, germe l’idée d’une indépendance totale, des manifestations commencent à éclater un peu partout, des milices se forment au Nord, les armes Japonaises saisi après la guerre disparaissent et serviront de base au premiers éléments Vietminh

.

 

Officiellement, l’Indochine est toujours sous protectorat Français mais le peuple Indochinois ne le voit pas de cet œil, alors que les manifestations se déroulent dans le calme fin 1945, plus de 2000 soldats Français, fait prisonniers par les Japonais quelques mois plus tôt, sont toujours enfermés derrière des barbelés, les civils Français se cachent, certains sont arrêtés et molestés.

.

 

Un Comité de salut public communiste est créé fin 1941 par un Vietnamien, un certain Hô Chi Minh. Pendant toute l’occupation japonaise, Hô Chi Minh est le chef d’une résistance acharnée, ces hommes se terrent dans la jungle et mène la vie dure aux soldats du soleil levant. Pendant cette période, il noue des relations avec l’OSS et la CIA, ces derniers lui on fournit armes, munitions et supports pour un combat qui a duré 4 ans. Le mot d’ordre de la CIA et de l’OSS est simple « Pas question que les Français récupèrent l’Indochine ». En septembre 1945, Hô Chi Minh signe et proclame l’indépendance de la République Démocratique du Viêt Nam.

.

 

Mais la France ne l’entend pas de cette oreille, le Corps Expéditionnaire Français en Extrême Orient (CEFEO) reprend petit à petit le contrôle du pays. Les deux camps tentent en vain des accords diplomatique (conférence de Fontainebleau). En 1946 la Marine Française bombarde le port de Haïphong et fait de nombreuses victimes civiles (plus de 6000 morts), les historiens s’accordent aujourd’hui pour faire de cette événement le début de la guerre d’Indochine. En décembre de cette même année, le gouvernement Vietnamien entre dans la clandestinité et déclenche les hostilités dans tous le nord Vietnam.

.

 

A très bientôt pour la suite...

Suivre Didier Lefebvre:
Mon but ? vous apprendre un maximum de chose concernant la conception de maquettes en plastique ! ma devise ? Partage, Echange et Respect !
Derniers billets de

2 Responses

  1. Godard
    | Répondre

    Bonsoir , je viens de découvrir votre publication , ce qui m’amène a ce petit mot bien amical . Mon père a fait les 2 campagnes en Indo sur le Dixmude puis l’Arromanches , mécanicien moteur avion , QM2 et particulièrement affecté au 3F8 sur le Dixmude , puis au 4F9 sur l’ Arromanches . Hommage aux courageux pilotes , mais pas de mécanos , pas d’avions !!! D’ou leurs surnoms de « plane-captain » . J’ai un stock de photos de cette époque si cela vous interresse . Bon montage , bien cordialement a vous .

  2. fredlerouge
    | Répondre

    Salut Didier, j’ai le même à faire. Un kit Hasegawa au 1/72. Merci pour la doc, elle va m’être bien utile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.